Indescriptible

Parc Nezu

C'est le premier mot qui nous vient à l'esprit quand on essaye de raconter les trois jours que nous venons de passer au Japon. C'est d'ailleurs à cause du décalage horaire que nous n'avons pu contribuer au blog.

Le voyage a commencé le mardi à 8h du matin en prenant le RER B pour l'aéroport Charles de Gaulle. Après les formalités d'immigration, bagages, fouille etc, nous nous retrouvons dans un terminal où une langue connue commence à se faire entendre. Décollage à 13h, heure française. Le vol s'est bien passé, les téléviseurs présents sur les dossiers en face de nous nous ont permis de regarder quelques films lorsque le sommeil ne venait pas. Sur le voyage de 11h nous avons dormi presque 3 heures. Arrivée à 8h heure locale et environ minuit heure française, le dépaysement commence.

Sièges de l'a380

Celà commence par un escalator

Notre Avion

Une fois débarqués, la première chose que nous prenons pour remplir les formalités d'usage, est un escalator. Ce détail paraîtrait insignifiant pour n'importe qui mais c'est lorsque nous l'avons pris, que nous avons réalisé que nous étions au Japon. Silencieux, doux, propre... Jamais en France nous n'avions vu de choses du genre, et nous avons été surpris par la myriade de petites attentions concentrées dessus. Que cela soit la gestion de l'handicap, le côté pratique, ou tout le reste on y a vu le soin porté au client rien qu'à travers cet escalier mécanique. Et petit à petit nous nous enfoncions dans un monde de Kanjis, où l'alphabet latin se fait tout petit sur les panneaux indicateurs.

Yokoso Japan !

Les formalités ont été assez difficiles à remplir. Les papiers de l'immigration et des douanes ne sont pas supers bien expliqués et nous avons eu quelques difficultées à remplir les papiers. Ensuite se repérer dans un aéroport français est déjà pas simple alors imaginez dans un aéroport international Japonais ! Nous avons tenté de lire les guides en anglais sans trop de succès mais au final nous avons réussi à trouver notre objectif : le comptoir de vente des tickets de métro pour aller vers Tokyo. Les bonne 15 minutes passées avec une hôtesse gentille comme un coeur à alterner anglais et japonais précaire, nous ont fortement impressionnés et nous ont démontré toute la qualité du service Japonais. Après avoir remercié cette dame bien patiente et compréhensive, nous embrayons vers le Narita Express. Il est 9h45.

 

Un RER de jamais vu.

Alors bon, comparer le RER B parisien qui nous a amené à l'aéroport. au Narita express c'est comme comparer l'océan et une flaque d'eau (ou de boue). D'un RER sale, on l'on est mal assis on passe à un train où on a assez de place pour y mettre les jambes et les valises. Étant en terminus, nous avons eu le loisir d'observer le manège japonais se mettre en place. Arrivée du train, une fois les passagers débarqués, un préposé au ménage tire une petite sangle à chaque entrée pour interdire le passage. Il débloque les sièges, les met dans le sens de la marche tout en ramassant les détritus et vérifiant l'état des sièges. Et il a passé la serpillière dans chaque wagon ! Le trajet était calme, avec en prime un petit chariot ambulant (dont le menu est présent à la carte sur chaque siège). Laure a eu l'occasion de tester les toilettes et à été surprise de constater que oui on peut faire des toilettes propres dans un train. Le paysage était joli et nous avons vu progressivement la campagne faire place à la ville dans un défilement de petites maisons aux façades soignées.

Narita Express

Métro, dodo

Le métro, propre, nous a donné moins de mal que prévu, mais une fois arrivé dehors nous étions complètements perdus. Et ce n'est pas le plan imprimé qui nous a aidé. J'ai bien regretté ne pas avoir de réseau 3G pour utiliser la carte interactive. Les rues japonaises n'ayant pas de nom nous fûmes bien dépourvus, mais finalement au ryokan sommes parvenus. Cet établissement nous a marqué quand à sa qualité mais cela fera l'objet d'un prochain article qui résumera la fin de la journée du 19 Octobre.

Sawanoya Ryokan

Commentaires

  1. Gzav Le , Gzav a dit :

    Heureux de voir que les premières heures se sont bien déroulées... Bravo, on est dépaysé rien qu'à la lecture du récit de votre périple. Profitez bien !

  2. Isabelle Le , Isabelle a dit :

    Quel suspens!!! J'attends la suite...

  3. Virginie BROUAT Le , Virginie BROUAT a dit :

    VITE VITE la SUIIITE !!!

  4. Florian (le frère) Le , Florian (le frère) a dit :

    Ah ouai quand meme ! Je m'attendais pas a tout sa, mais la lecture reste un plaisir. :)
    J'attends aussi la suite !

    "J'ai bien regretté ne pas avoir de réseau 3G pour utiliser la carte interactive" - aie aie aie !

  5. Aurelie Le , Aurelie a dit :

    On est vraiment dans le bain en vous lisant c'est génial. Johan je suis en train de parler à ton frère sur msn. Et laure, je lis votre blog à haute voix car ma sœur est à la maison et elle te passe le bonjour. Grosses bises à vous deux et à très vite.... Profitez bien

Poster un commentaire